Archives mensuelles : juin 2018

Mai, Juin, tout plein de choses !

Le 21 mai est sorti mon roman : un moment très fort en émotion. Le plus déroutant sans doute a été de devoir le lâcher dans la nature. J’ai été très touchée par l’intérêt qu’ont manifesté des amis, des connaissances, ou même des lecteurs totalement inconnus, et j’espère que globalement ils passeront un bon moment de lecture.

Si vous souhaitez avoir quelques avis, c’est par ici.

Dans la foulée, j’ai « fait » mon premier salon aux Intergalactiques de Lyon, puis pour la toute première fois je me suis tenue derrière un stand d’éditeur aux Imaginales. Ça fait drôle. Un chouette moment comme toujours, mais avec une note particulière, donc, cette année 😊

Avec Hina Corel et Saiph Adelaide

Le 17 juin, deuxième surprise : l’annonce des prix Visions du Futur. Il y a deux ans, je gagnais le troisième prix derrière Bruno Pochesci et Éric Morlevat…. Cette année, j’ai la grande joie de me voir attribuer le premier prix ! Incroyable ! Voici donc le certificat que j’ai reçu lors de cette après-midi très sympathique sur la péniche où avaient lieu ces rencontres de l’imaginaire du Club Présences d’Esprits :

Le détail du palmarès.

 

Jury du Prix Visions du Futur et lauréats présents : Goliathus, Christophje Olry et moi-même.

Un moment fort en rigolade, comme vous pouvez le constater :

Avec Lilian Devigne et Bruno Pochesci

Quelques photos prises par Bernard Henninger et les éditions Arkuiris, qui étaient présentes pour présenter leurs anthologies, dont la dernière en date, Dans les villes de demain.

Beaucoup de joie, donc, de nouveaux amis, et le plein d’énergie pour écrire encore et encore ! (D’ailleurs, j’ai beaucoup écrit cette dernière semaine).

Côté lectures, comme toujours lorsque je suis en phase d’immersion dans l’écriture, ça reste modeste. Et je reste sur de la lecture de BD ou de nouvelles, sans doute parce que lorsque je plonge dans un roman, je ne peux plus rien faire d’autre que lire, lire, et lire encore !

Voici donc ma dernière lecture en matière de nouvelles : le numéro de Gandahar consacré aux grandes dames de la SF.

Couv. Gandahar 12 – Les grandes dames de la SF

Au sommaire, des autrices telles que Nathalie Henneberg, Julia Verlanger, mais aussi Joëlle Wintrebert, Sylvie Lainé ou Élisabeth Vonarburg., et des plumes méconnues telles que Noëlle Roger ou Christine Renard. Lisez-le ! il y a de véritables perles là-dedans 😊

Côté BD, gros coup de cœur pour L’adaptation du roman de Alain Damasio, la Horde du Contrevent. Pfffiou, la claque !

@bientôt pour la suite des aventures scribulatoires !

Les Oubliés d’Ushtâr – Avis et chroniques

Voici différentes chroniques et avis . Il y a des coups de cœur, des coups de gueule, des avis un peu mitigés, à vous de piocher pour vous faire votre propre opinion 😉

« (…) Ce premier livre d’Emilie Querbalec est réussi. Il augure bien de la suite de la carrière de cette auteure qui a su, en peu de temps, se faire une place au soleil. Il n’est pas anodin de souligner que, grâce à la richesse et à la précision de ses descriptions, sa tonalité générale et sa capacité à évoquer tout un univers, cet ouvrage m’a fait penser au Jack Vance d’« Un Monde d’Azur. »

Didier Reboussin sur la Yozone

« Les Oubliés d’Ushtâr, c’est un roman à l’univers superbement construit, qui nous plongera profondément dans ses méandres, aussi beaux, que difficiles et ainsi, nous faire vivre une aventure incroyablement forte ! »

Vampilou sur le blog Elo-Dit

 

« (…) J’ai adoré ma lecture. Ce roman se dévore tant l’histoire est passionnante. L’intrigue est super bien menée et on n’a pas le temps de s’ennuyer, car chaque chapitre apporte son lot de rebondissement. 
Au fil de l’histoire, nous découvrons de nombreux personnages aux noms assez compliqués. Mais assez vite, je me suis faite aux noms des personnages et j’ai pris plaisir à découvrir les motivations de chacun.
« Les oubliés d’Ushtâr » est le premier roman d’Emilie Querbalec et déjà sa plume à tout d’une grande autrice. C’est d’une fluidité vraiment irréprochable qui fait que les chapitres se lisent très rapidement.(…) »

Nancy Delbos sur le blog Les livres de Nancy

 

« Les Oubliés d’Ushtâr est de ces livres qu’il est bon de lire et d’apprécier, mais dont il est difficile de parler, tant chacun aura sa propre interprétation de l’histoire. Lorsque j’ai terminé ma lecture, je me suis dit que c’était bien. Juste ça. En y réfléchissant ensuite, je me rends compte que ce roman présente des aspects tellement inédits qu’on ne peut pas y être indifférent.(…) »

Merryfantasy sur le blog Mes rêves éveillés

 

« Une lecture très agréable, rapide, incitant à la réflexion, avec un style riche et des personnages sympathiques (ou trèèèèèèès antipathiques^^) mais j’ai eu l’impression que le roman était trop court par rapport à ce qu’il avait à dire et à montrer. »

Symphonie sur le blog L’imaginaerium de Symphonie

« (…) le plus d’Emilie, ce sont les émotions, les sensations. Je n’ai jamais lu un(e) auteur(e) être aussi proche du ressenti et de me faire ressentir des émotions aussi forte à la lire.
Du coup, ses personnages sont forts, puissants, vous emmène ailleurs. Nous voulons juste savoir comment ils vont avancer.(…)

Yannick sur le Prose-Café

« J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui m’a accroché dés le début. J’y ai retrouvé des influences d’auteurs que j’adore : Franck Herbert, Philip K-Dick… beaucoup de descriptions très raffinées et sensuelles de la nature, des paysages et lieux, une recherche approfondie de la psychologie des personnages et des rapports entre eux, des idées d’éléments futuristes très bien trouvées.(…) »

Et les avis de lecteurs sur Amazon

« Faire le procès en originalité d’une oeuvre est toujours facile mais cela peut aussi se révéler injuste. Parfois l’auteur n’est tout simplement pas dans une démarche révolutionnaire, il s’inscrit juste dans un genre et en suit le sillon parce qu’il l’apprécie et aime en reproduire les ambiances, le lyrisme, etc… la démarche créatrice peut y conserver toute sa noblesse. (…) »

The SF Avenger sur Babelio :

Un grand merci aux blogueurs et chroniqueurs, ainsi qu’à tous les lecteurs qui ont lu mon roman et m’ont donné leur avis en privé <3.