Archives mensuelles : février 2019

Confessions d’une séancière, de Ketty Steward chez Mü Éditions

Confessions d’une séancière, K.Stewart

J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce recueil de nouvelles signé Ketty Steward, qui puise dans sa culture afro-antillaise pour nous livrer ces contes fantastiques à la fois empreints de drôlerie et de poésie. Sous sa plume facétieuse, voilà que prend vie toute une galerie de personnages pleins d’humanité. Alors oui, l’autrice dénonce nos petits travers, elle observe nos cœurs sous la lentille parfois un peu cruelle de nos fuites et de nos évitements, et il y a quelque chose de la fable dans certaines de ces histoires. Mais jamais moralisatrice, ni cynique, toujours avec une forme d’affection et de bienveillance, même si le mauvais œil n’est jamais loin !

Pour moi qui connais assez peu les Antilles, cette lecture a aussi été un joli voyage dans un univers nouveau. Les contes sont ponctués de poèmes au graphisme joueur, et la dernière nouvelle, Tala ka vini, est écrite en créole. L’ensemble se clôt sur un petit lexique à l’intention des ignorants, comme moi. Oui, car savez-vous ce qu’est un Gadézafé, un Mako ou un Ababa ? Non ? Et savez-vous à quoi peut ressembler le déparlage d’une sorcière, ou quels crimes peut commettre un homme-bâton parrainé par un tchenbwazeur peu scrupuleux ? Hé bien, je ne peux que conseiller la lecture de cet ouvrage, aussi instructif qu’amusant, pour le découvrir. D’autant que l’écriture fluide, claire et dynamique nous emporte sans difficulté, et le livre avec sa jaquette soyeuse est un bel objet en soi. Bref, un vrai plaisir.

La Princesse super savante et la bataille d’énigmes, de Sabrina Inghilterra et Jules.

De Sabrina Inghilterra (texte) et Jules (dessins)

Sabrina Inghilterra et Jules – Belin Jeunesse

L’avis de Noémie , 9 ans, bientôt 10 :

J’ai bien aimé cet album, que je conseille aux enfants de 6 à 8 ans. C’est facile à lire, et il y a beaucoup d’images. J’aime beaucoup les dessins de roses. L’histoire est amusante et j’ai bien aimé le duel des énigmes, surtout quand le prince arrogant pose sa question.

La princesse super savante pèse 38 kg, comme moi ! Elle s’intéresse à tout, elle aime les mathématiques, les sciences et la lecture. C’est une princesse plutôt moderne, elle est rigolote. Mais ce qu’on apprend dans l’histoire, c’est que ça ne sert à rien d’être très intelligente si on n’a pas de rapports aux autres. Mon moment préféré, c’est quand elle se met à pleurer parce qu’elle n’a pas su comment répondre.

Au fait, j’ai réussi à résoudre presque toutes les énigmes !

L’avis de la maman :

Une chouette histoire, bourrée d’idées rigolotes, avec un message sympa. Le personnage de la princesse super savante m’a bien plu, en ce qu’il tord bien le cou à pas mal de clichés sur les petites filles (même princesses). L’album est de belle facture et cela peut aussi faire un joli cadeau.