Critiques de « Pour une Étincelle d’amour »

« Troisième au classement, Émilie Querbalec nous offre “Pour une simple étincelle d’amour”, histoire d’un capitaine d’industrie qui délocalise son laboratoire sur Mars pour échapper à la censure de la Terre et promouvoir le projet qui lui tient à cœur : la réalisation d’une intelligence artificielle, but atteint en la personne de son assistante. Notre héros meurt dans ses bras des suites d’une longue maladie comme l’on dit pudiquement, et le récit verse ensuite dans le cheminement moral des deux autres protagonistes de l’intrigue, l’assistante bien sûr, et la directrice-adjointe, œil de la Terre dans le laboratoire. L’histoire est plaisante, le style fluide. On sent qu’Émilie Querbalec a un peu plus de métier que l’auteure précédente, ce que confirme une rapide recherche puisqu’elle a publié une bonne dizaine de nouvelles dans des supports comme « Etherval » ou l’anthologie « Malpertuis ».

Par Didier Reboussin, sur Yozone

« Pour une simple étincelle d’amour, d’Emilie Querbalec (3e prix) : Une nouvelle touchante où, sur Mars, une androïde découvre ses propres sentiments après s’être liée à son créateur. C’est si beau que la sous-intrigue de complot qui s’y greffe n’était peut-être même pas nécessaire. Très bon texte toutefois »

Par Phil Becker, sur Écriture et S3F