Archives de catégorie : Accueil

Petit bilan lecture et écriture de janvier

2017 a été plutôt riche en changements pour moi. Changement de travail, nouveau rythme de vie, et donc forcément, nouveau rythme d’écriture.

La grande nouvelle en 2018, c’est la sortie de mon premier roman de planet/space opera chez Nats Editions (je vous donnerai des précisions au fur et à mesure). Hé oui, car les corrections sont terminées ! La mise en page est bouclée, et d’ici peu, j’aurai le BAT (Bon à Tirer) entre mes mains… C’est à la fois très excitant et effrayant. Excitant, parce que c’est un rêve de cinq ans qui se concrétise. Effrayant, parce que… Hé bien, parce que c’est une première.

Au final, en 2017 j’ai un peu délaissé le domaine du texte court (à ma grande frustration, parce que la nouvelle est un terrain d’expérimentation passionnant, et j’espère bien pouvoir y revenir sans trop de pression d’ici l’été prochain. J’aimerais notamment essayer de démonter un peu les mécanismes d’écriture et de narration un peu trop sages et logiques que j’ai adoptés ces derniers temps, mais bref, ceci est une autre histoire !).

En revanche, j’ai bien avancé dans mon projet de roman en cours, un planet/space opera qui puise son inspiration dans la littérature japonaise classique et de la danse. Bon, au lieu des 500 mille signes prévus au départ, le manuscrit approche des 700 mille, et il reste encore, allez, une trentaine de milliers de signes à pondre pour boucler la fin. En même temps, je corrige et réécris éventuellement les premiers chapitres. Une centaine de pages sont déjà à peu près lisibles.

Côté lectures, il y a eu le tome 2 de la série Quantika de Laurence Suhner :L’Ouvreur des chemins (paru chez l’Atalante, et disponible depuis peu en Folio SF). Lu d’une traite, comme le tome 1. C’est un planet opera moderne, servi par un rythme trépidant et une écriture brillante, que je conseille vivement à tous les amateurs du genre, ou à ceux qui souhaiteraient le découvrir.

 

J’ai apprécié aussi la lecture de  L’espace d’un an de Becky Chambers,  Prix Julia Verlanger 2017 Encore une fois, un space opera bien dans l’air du temps qui présente, via l’équipage multiespèces d’un vaisseau, une utopie chaleureuse et humaniste.

 

Ah, et concernant mes publications récentes, vous pouvez me retrouver dans le Géante Rouge 2017, aux côtés de Bruno Pochesci et Lilian Devigne 😊. (Dans le cahier gris)

Nouvelles d’automne

Bon, a vrai dire c’est encore l’été, mais le temps se prêtant à un petit bilan de rentrée…

Tout d’abord, une parution : ma nouvelle « Karma Goodies » est au sommaire du numéro 48 de la revue Galaxies-SF. Joie! 🙂

Un petit texte aussi aberrant que franc du parler, où une petite nénette un peu trop speed apprend à se détendre un peu à ses dépens.. Où il est question de la linéarité du temps, et de ce que ça nous impose comme rythme de vie.

La couv est très belle et fantaisiste à souhait :

Ensuite, il y a eu des lectures. Des nouvelles, des tas de nouvelles, et deux romans (le deuxième est en cours:) : Le moineau de Dieu, de Mary Doria Russel, un vrai coup de cœur. De la SF, des aventures, une rencontre avec des aliens, mais avec le point vue d’une ethnologue et l’angle de la recherche de Dieu via un personnage central jésuite.

Et, en cours : Espérer le Soleil de Nelly Chadour. Des vampires, les mythes de Baba Yaga et Peter Pan revisités, le tout dans un Londres post apocalyptique devenue seul ilot de vie dans une Europe dévastée par l’hiver nucléaire. Le tout sous une plume boostée et hallucinée, un vrai régal.

Enfin, mes projets : écriture de mon projet de roman numéro 3 en cours. Après un été assez productif, je lutte au quotidien pour garder le fil conducteur avec une rentrée bien mouvementée. J’essaye d’écrire tous les jours, l’inspiration, l’énergie et la foi ne sont pas toujours là, mais l’écriture avance. 2/3 sont couchés sur disque dur au jour d’aujourd’hui.

A venir aussi : ma nouvelle « La Parfaite équation du bonheur », dans le Géante Rouge 2017 à paraître cet automne. Plus d’infos à venir!

C’est l’été !

Et donc, bientôt les vacances pour les plus chanceux !

Quoi de neuf à se mettre sous la dent?

Hé bien, une petite interview où je vous parle SF, manga, premiers pas et projets. Merci à Fabien Lyraud du blog Propos Iconoclastes!

C’est peut-être aussi le moment de télécharger quelques livres? Si vous aimez le fantastique, le recueil collectif Malpertuis VIII est désormais disponible en numérique  :).

Je vous souhaite un bel été très créatif, avec de belles lectures 🙂

 

 

Quoi de neuf avant l’été?

Voilà un moment que je ne suis pas venue alimenter ce blog. C’est que pas mal de choses se sont passées côté écriture ces derniers mois!

Côté publication d’écrits courts, à noter : la sortie aux Imaginales de la dernière anthologie des éditions Malpertuis, la numéro VIII : Malpertuis VIII.

Dedans, vous y trouverez tout un tas de textes formidables, dont une courte nouvelle fantastique de ma plume, « Les Algues« .

D’autres textes sont à venir mais j’en parlerai au moment de leur sortie, et cette fois ce sera de la SF en bonne et due forme :).

Enfin, last but not least, j’ai eu la joie en mars dernier de recevoir une proposition de publication pour mon premier roman – un projet de Planet Opera que je porte depuis maintenant 4 bonnes années. Mon tout premier bébé, en somme! J’avoue que je n’y croyais plus, alors quel bonheur :).

L’éditrice est une jeune femme passionnée par son métier, qui publie un peu ce qu’elle aime : son catalogue est à son image, éclectique, avec beaucoup d’albums jeunesse, un peu de SF, de Fantasy et de Fantastique. Vous pouvez consulter sa boutique ici : Nats Éditions.

La sortie est prévue pour 2018, je vous tiens au courant :).

Interview de Florian Moncomble

Florian a illustré ma nouvelle « Main Verte » dans le Etherval N°4, et je me souviens encore de l’émerveillement ressenti en découvrant son travail 🙂

Visitez son univers foisonnant de couleurs et de lumières sur son Artstation!


  • Florian, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Florian Moncomble, artiste freelance autodidacte. Je travaille actuellement pour divers studios de jeux vidéo, mais j’aimerais bien me lancer dans mes propres projets 🙂

  • Quelles sont tes sources d’inspiration ?

La nature en premier lieu, puis tous les grands maîtres de la peinture tels que Bierstadt ou Chichkine.

  • Quels sont tes outils de prédilection ?

J’utilise principalement Photoshop et le bon vieux crayon HB.

  • Comment procèdes-tu lorsque tu dois illustrer un texte ou faire une couverture ?

Quand il s’agit d’un texte, je commence par le lire attentivement et je choisis un moment ou une idée qui m’ont marqué particulièrement. Si c’est une couverture, j’essaye de rester près du thème donné et de l’interpréter pour qu’il reflète le contenu (c’est assez difficile).

  • Comment as-tu fait pour cette illustration  ?

J’ai essayé d’illustrer l’idée qui m’a le plus emballé quand j’ai lu la nouvelle et j’ai beaucoup aimé le thème !

  • Quels sont tes projets actuels ?

En ce moment je travaille avec un ami à la création d’un petit jeu de cartes basé sur des paysages pour me familiariser avec la création d’un jeu de A à  Z.

Merci !


Pour le contacter :

florianmoncomble.arstation.com

Sa page Facebook

 

Dernières parutions pour cette fin d’année

En numérique cette fois, j’ai la joie et l’honneur (oui, ça fait beaucoup, mais c’est Galaxies, quand même!!! ) de voir une de mes nouvelles rejoindre le sommaire de la version numérique du numéro 44  : « Conversation avec un ange » est un texte de SF expérimental (dans sa forme, en tous cas!) , sur le thème de la non-violence et de la transmission intergénérationnelle. Le titre n’apparaît pas dans la couverture du e-Galaxie, mais le cœur y est, si si :).

Pour se le procurer, c’est par là !

Et dernière petite publication de l’année 2016, une fantaisie sur le thème de l’invention révolutionnaire dans le Etherval numérique N°9! Si vous voulez savoir quel est le rapport entre Nicéphore Niepce et Erwin Schrödinger, lisez ma « Camera Obscura »… :p

Pour se procurer la revue :

  • Sur Amazon (au prix ultra imbattable de 3€)
  • Sur le site de la revue Etherval

 

 

 

 

Et sur ces bonnes nouvelles, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année!

Du rififi chez les AFA et AOC

Cette fin d’année est riche en émotions avec la sortie de l’AOC 42 et de l’anthologie annuelle très attendue des Artistes Fous Associés (sur le joyeux thème de « La Mort »).

Je m’étais lancée dans l’écriture de « Venus Requiem » avec juste une première phrase en tête, et la vision de la Delphinienne qui jongle avec ses bulles de verre. Vénus, le personnage central, s’est imposée d’elle-même.

Couv La Mort de Jo Deadstar Lapinou pour les AFA

Couv La Mort de Jo Deadstar Lapinou pour les AFA

Actuellement en précommande sur le site des AFA

 

 

 

 

 

 

 

« Pour une étincelle d’amour » est une variation romanesque et martienne sur le thème de la singularité technologique, 3ème prix au concours Visions du Futur 2016.

Illustration Virgilles http://www.virgilles.fr

Illustration Virgilles
http://www.virgilles.fr

 

Pour une simple étincelle d’amour, dans AOC Visions du futur 2016

Le voici, le voilà enfin en vente sur la boutique en ligne du Club Présences d’Esprits, le numéro 42 d’AOC consacré au concours Visions du Futur 2016!

Au sommaire:

Premier prix : Orwell m’a tu de Bruno Pochesci

Deuxième prix : Singularité(s) d’ Éric Morlevat

Troisième prix : Pour une simple étincelle d’amour d’Émilie Querbalec

Accessit : Pour quelques patates de plus de Mélody Gervais

Illustration Virgilles http://www.virgilles.fr

Illustration Virgilles
http://www.virgilles.fr

 

Pour l’acheter (au prix ultra imbattable de 3.50 €)

Pour lire les premiers avis et critiques

 

 

 

Prix Vision du Futur

Avant de partir en vacances, il faut tout de même que je vous parle d’une surprise qui a illuminé un mois de Juin par ailleurs fort pluvieux.

Car j’ai eu la surprise de voir ma participation au concours Vision du Futur distinguée par un 3ème prix, derrière Bruno Pochesci et Éric Morlevat! De très jeunes talents ont aussi été remarqués lors de la remise de prix vous pourrez découvrir leurs noms ici :

Palmarès du concours Vision du Futur

En ce qui me concerne, c’était ma première participation à ce concours qui récompense chaque année des auteurs de nouvelles, amateurs confirmés ou non :).  Ça a été un moment vraiment  fort en émotions, et l’occasion de revoir ou rencontrer des personnes très sympas, des passionnés dont le cœur bat au rythme des 3F des littératures de l’imaginaire.

Pour la petite histoire : cette nouvelle, je l’avais commencée pour répondre à un appel à textes sur le thème des robots et Asimov, mais de fil en aiguille, l’histoire s’est développée, et je me suis rendu compte que je partais sur le thème de la singularité technologique.

Si vous ne connaissez pas trop ce sujet, je vous conseille la lecture (en anglais, malheureusement) de ce petit livre très bien fait (que je n’ai pas lu encore en entier, je précise, mais qui fourmille d’idées très inspirantes!) : The Technological Singularity. (Murray Shanahan, MIT Press).

The technological singularity_MIT Press

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref, je me suis alors rappelé qu’il y avait un concours dont l’un des thèmes était, justement, « La singularité ». Ça tombait bien!

Vous pourrez la découvrir cet automne, dans le numéro de AOC.

Sur ce, je vous souhaite un bel été, avec bien sûr, de beaux moments de lecture!

 

 

Premiers pas

Il y a encore peu, lorsque je jetais quelques mots au hasard sur une page blanche, je croyais être seule sur mon rocher au milieu d’un océan d’incertitudes. Et puis il y a eu des rencontres, des amitiés, et d’autres mots sont venus accompagner les premiers. De page en page, ces mots ont formé des histoires, et ces histoires, je les ai semées, ici et là.

Vous trouverez sur ce blog : l’actualité de mes parutions, de petits billets sur quelques unes de mes lectures, des articles sur les techniques d’écriture, ou encore, le récit de mes mésaventures E.Querbalec 05.2016 (27)en tant qu’écrivain amateur.

D’ici peu, j’aimerais aussi vous faire partager le formidable travail des illustrateurs qui œuvrent pour donner à nos histoires l’écrin qui les met en valeur. À suivre!

Émilie